Publié par : Marie | 12 juin 2012

« Elle fait ses nuits ? »

Environ trois fois par semaine, une personne bien intentionnée quelconque (collègue, co-maman de garde partagée, copine sans enfant…) me demande : « alors elle fait ses nuits ? » ou « alors, les nuits, ça va ? ». Parfois, ce n’est même pas une question, c’est juste la vantardise du parent fier à base de « le mien, il dort de 19h à 9h du matin ! ».

Eh bien non, M ne fait pas ses nuits. Pire que ça, ça ne me dérange pas qu’elle ne fasse pas ses nuits, elle y arrivera bien un jour, tout roule. Et je ne veux pas de vos conseils à base de laisser pleurer et arrêter d’allaiter, merci bien.

Une copine m’a fait prendre conscience qu’en fait, le monde entier n’est pas ligué contre moi, demander si elle fait ses nuits c’est une manière de prendre de ses nouvelles, surtout venant de gens peu familiers des enfants qui ne vont quand même pas demander si elle remplit bien ses couches, alors ils demandent si elle dort, histoire de dire quelque chose.

Du coup, j’ai réfléchi à des réponses possibles au fameux « elle fait ses nuits ? ». En fonction de l’interlocuteur et du niveau d’exaspération…

Mère indigne : « Ben non, mais en même temps c’est pas étonnant, on a dû trop l’emmener dans des bars peut-être ? »

Mère vantarde : « Non, mais elle sait boire dans un verre ! »

Mère noyant le poisson : « On l’a emmenée à la piscine, elle adore, on va l’inscrire aux bébés nageurs ! »

Mère réaliste : « En même temps tu connais beaucoup d’adultes qui font leurs nuits ? »

Mère indigne, bis : « Non, pourtant on essaie plein de trucs, il faut peut-être lui mettre un peu de vodka dans son biberon ? »

Mère opportuniste à la machine à café : « Noooon, c’est aaaaaffreux, j’en peux plus ! Tu me paies un café, s’il te plaît ? Oui voilà, espresso avec deux sucres, merci »

Mère revancharde : « Non, heureusement, parce que si elle dormait autant que le tien, avec mes horaires de travail je ne sais pas quand je la verrais ! »

Mère fatiguée qui ne veut plus argumenter : « Eh bien oui, elle fait ses nuits »

Vous avez d’autres idées ?

Publicités

Responses

  1. Mère vacharde : « ça va, arrête de me raconter des craques, avec la tête que tu te paies, le tien non plus ne fait pas ses nuits »

    Mère vacharde bis « que tu crois que le tien fait ses nuits : tu l’enfermes dans une chambre loin de la tienne, tu mets des boules quies, alors t’en sais rien s’il fait sees nuits ou pas, ce qui compte c’est que toi tu fais les tiennes »

  2. Merci. Vous m’avez fait trop rire. J’aime bien la mère réaliste car moi je ne fais pas mes nuits alors que je suis adulte ! Et l’opportuniste. Et la vacharde.
    Mais je pense aussi que c’est une question « d’ouverture de conversation » pour savoir si ça va. Et que souvent (sauf avec ceux qui recherchent le malheur des autres) ça part d’un bon sentiment.

    La suite :

    Mère qui embrouille : tout dépend ce que tu appelles nuit. Si par nuit tu entends si elle dort, oui elle dort à des moments. Bon aujourd’hui m’a brave dame y’a plus de saisons mais y’a encore des nuits dans le sens on ne voit plus le soleil. Et si tu veux savoir si elle dort en même temps que le soleil (qui ne dort pas vraiment mais c’est une façon de parler) alors oui, ça lui arrive.

    Mère qui met mal à l’aise : je ne sais pas car avec Doudou on a retrouvé notre vie sexuelle flamboyante d’avant grossesse alors on se rattrape sur les quelques semaines off donc on a éteint le babyphone et on a fait isoler sa chambre.

    Mère talentueuse : évident, elle est bien dressée. Quand je lui dis « dors », elle dort. Quand je lui dis « mange », elle mange. Quand je lui dis « réveille toi », elle se réveille avec le sourire. Quand je lui dis « dis bonjour à la dame », elle fait un grand sourire avec un petit gazouilli de contentement…

    Mère infernale : non. Mais du coup mes voisins non plus. Car elle hurle, moi j’hurle pour la faire taire et le père hurle pour me faire taire. Du coup les voisins du dessus hurlent pour nous faire taire. Bref, on devient un immeuble bruyant. Y’a juste la petite mamie sourde qui n’entend rien… mais de toute façon elle est insomniaque…

    Mère osée : Je te demande, moi, si toi ton mari fait bien ses érections ? Non parce que si c’est pour savoir si je suis en forme, moi je souhaite savoir si tu es épanouie via la sexualité !

    Mère cynique : Non, c’est pour ça que je vais abréger la conversation avec toi pour aller dormir dans mon bureau au frais du patron

    Mère qui ne répond pas : et toi, tu fais les tiennes ?

    Mère « tel est pris qui croyait prendre » ou mère statisticienne : ah ben maintenant que tu abordes le sujet, regarde. #là sortir un listing de 179 dernières nuits avec heure de début de repos, heure fin de repos, nombre de réveils de moins de 3s, 1 min, 10 min… bref, vous voyez le concept # Qu’est-ce que tu en penses ? Est-ce que là on peut dire qu’elle fait ses nuits ? On est à combien : 89% ? 92 % ? Parce que regarde le suivi de notre premier… blablabla

    Ben oui, ça m’a inspiré…

  3. Hihihi !
    Merci, j’ai bien ri !

  4. Comme tu l’abordes dans ta réponse au premier commentaire, je crois que c’est aussi une façon de demander si ça va … Une façon de te/vous autoriser à dire « ben non, on est fatigués, déjà qu’elle [mange mal/a mal aux dents …]  » … Maladroite peut-être, mais souvent sincère ! (Puis soyons honnêtes, la plupart des gens (dont moi ^^) ne savant pas ce qu’elle apprend à faire à son âge. On se rabat donc sur les valeurs sûres, comme l’appétit, le sommeil …)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :