Publié par : Marie | 10 juin 2012

Sauvez un petit prématuré, donnez du lait !

Petit billet rapide, par manque de temps pour écrire sur d’autres sujets, et pourtant ce ne sont pas les idées qui manquent…

Le lactarium de Paris a lancé un appel au don de lait : en effet le lait maternel est l’aliment indispensable pour nourrir les bébés prématurés dans les hôpitaux, dont le système digestif ne supporte pas encore autre chose. Comme pour le sang, c’est un produit rare, qui ne peut pas être synthétisé, et les hôpitaux dépendent donc de la générosité de donneurs (donneuses, dans le cas d’espèce) bénévoles. Pour avoir un ordre de grandeur, en Ile-de-France le besoin de lait est de 6 000 litres par an.

La Poule pondeuse a écrit un billet un peu ancien mais très informatif sur le lactarium, je vous encourage à le lire.

A la suite de cet appel au don, j’ai appelé le lactarium qui m’a donné quelques informations complémentaires. Notamment, en raison de la pénurie de lait, ils acceptent désormais le lait des mères d’enfants de moins d’un an, contre six mois en temps normal (eh oui, la composition du lait change avec la croissance du bébé, donc le lait d’une mère de « grand » bébé est moins adapté à un prématuré).

Je leur ai demandé également ce qui advenait du lait une fois récupéré, j’avais entendu dire que certains lactariums le lyophilisent, ce qui lui fait apparemment perdre certaines de ses propriétés. La puéricultrice à qui j’ai parlé m’a dit que le lait (qui doit être congelé par la donneuse) est conservé congelé, soumis à des analyses puis décongelé au moment de l’utilisation et administré tel quel au bébé.

Il est demandé aux donneuses volontaires de s’engager à fournir au moins 100 ml par jour. Le lait est récupéré à domicile par un collecteur, tout le matériel (y compris le tire-lait et les pastilles de stérilisation) est fourni.

J’ai donc fait de la place dans le congélateur, et expliqué à M qu’elle allait bientôt avoir des petits frères et soeurs de lait…

Pour en savoir plus sur le lactarium et le don de lait : c’est ici.

Publicités

Responses

  1. Bravo !

  2. Si ta « production » te le permet, tant mieux, c’est un beau geste !

  3. Alors là, chapeau bas, très sincèrement. D’autant qu’à l’insu de ton plein gré (:P) tu es probablement en train de me réconcilier avec l’idée des tire-laits (ces machins m’ont toujours fait peur… Enfin, pas peur, mais quand on a eu l’occasion d’assister à la traite des vaches… Bref, je ne ferai pas de dessin !)

    Tu peux être super fière !

    • héhé !
      Merci 🙂 Le tire-lait, en soi, m’a demandé un peu de temps pour l’apprivoiser. Mais c’est l’instrument qui m’a permis de concilier mon allaitement et mon travail, et juste pour ça, je l’aime 🙂
      Tiens, je ferai un post dessus à l’occasion !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :