Publié par : Marie | 24 février 2012

Bande de bobos

Sommes-nous des bobos ? Suis-je une « maternante » ? Je me pose parfois la question…

Mon mari et moi utilisons souvent une écharpe de portage pour notre fille. Depuis deux mois qu’on le fait, j’ai croisé très exactement DEUX familles dans notre quartier qui le faisaient — une qui utilisait une écharpe, et une un porte-bébé. La norme chez nous serait plutôt la poussette, plus précisément la poussette Mac Laren, qui a une part de marché d’environ 70% dans notre quartier 🙂

Je pratique aussi l’allaitement à la demande, et je n’ai pas du tout envie de sevrer M. Bon, il va falloir que je le fasse, parce que je ne pourrai pas tirer de lait au travail, mais si j’avais le choix…

Et on a acheté assez peu de matériel de puériculture. M n’a pas de chambre à elle, elle dispose pour l’instant d’une armoire pour ses affaires et d’un lit, et on utilise le dessus de la machine à laver en guise de table à langer. On n’a pas de sac à langer, je me contente de prendre deux couches dans mon sac à main. Aujourd’hui on va ajouter un transat. Notre organisation ferait presque « décroissant », en fait…

Sur d’autres sujets, on n’est pas du tout « maternants ». J’ai accouché avec une péridurale, dans une clinique privée dont je suis très contente, et où je retournerai avec beaucoup de joie pour un éventuel 2e enfant. On utilise des couches jetables et des lingettes. Je retournerai travailler à temps plein dès la fin de mon congé maternité, et je me réjouis de le faire.

En fait, notre critère c’est la simplicité, l’emmerdement minimum. Et comme on vit dans un petit appartement, sans voiture, c’est vital pour nous de nous encombrer le moins possible, que ce soit chez nous ou quand on sort.

Je trouve le matériel de portage plus pratique que la poussette dans les transports en commun, surtout quand je sors seule avec M. Et quand il s’est agi de choisir entre un porte-bébé et une écharpe, ça a été l’écharpe sans hésitation. Parce que c’est un mode de portage plus physiologique, donc plus confortable pour le bébé, mais surtout parce qu’une fois le bébé sorti de l’écharpe, elle se plie et ne prend pas de place, contrairement au porte-bébé qui reste un peu encombrant.

On a acheté une poussette aussi. Très chère, très légère, très facile à manœuvrer. Une très bonne poussette. Mais hors de question pour moi de me galérer avec dans le métro !

Pareil pour l’allaitement. Pas de matériel spécifique à emporter quand on sort, pas de quantités à mesurer ou d’intervalles de temps à respecter, et la nuit je peux allaiter sans me réveiller complètement. En plus c’est un peu moins cher, dans notre cas. Je dis « dans notre cas », parce qu’avec l’essor de l’allaitement, il y a aussi eu un essor du marché des accessoires d’allaitement. Entre les coussins d’allaitement, les soutien-gorges d’allaitement, les hauts d’allaitement, ça peut vite revenir aussi cher que l’achat de lait en poudre, surtout quand on n’allaite pas très longtemps. Mais personnellement, je n’ai acheté ni coussin d’allaitement, ni hauts d’allaitement. Un coussin ordinaire, ou pas de coussin du tout, fonctionne aussi — en plus je n’allais pas trimballer de coussin chaque fois que je sors ! — et on peut très bien allaiter en soulevant un t-shirt, sans montrer ses seins à tout le monde, je l’ai fait dans le train il y a quelques jours.

Mais le même critère de simplicité fait qu’on n’a pas souhaité investir dans des couches lavables, on fait déjà bien assez de lessives comme ça (d’ailleurs, existe-t-il des études qui montrent que le lavage et relavage de couches lavables pollue moins que l’utilisation de couches jetables ?). Pour d’autres choses, on n’en ai pas vu l’intérêt. J’ai probablement eu de la chance, mais mon suivi de grossesse « traditionnel » et mon accouchement « traditionnel » m’ont semblé très bien comme ça. Et j’aime mon travail, j’aime aussi le bon salaire qui va avec. Je ne me sens pas prête à y renoncer, même temporairement, ou à passer à temps partiel, pour m’occuper de ma fille. J’ai le même genre de job que Sasa, et je partage largement son opinion sur le maternage et la conciliation entre vie privée et vie professionnelle.

Chacun (chacune) fait comme il veut, et surtout comme il peut, avec ses enfants. Au moment de laisser bientôt ma petite chérie à une quasi-inconnue pendant que je retournerai au bureau, c’est vrai que je fantasme un peu sur le congé parental / le quatre cinquièmes, parfois… Mais la nounou qu’on a choisie nous semble très bien, très compétente, expérimentée, dynamique, et M sera bien avec elle. Pendant ce temps, je continuerai à avoir une carrière et je pourrai montrer à M qu’on peut être une mère de jeunes enfants et avoir des responsabilités professionnelles. Et au fond, c’est pour moi le plus important. Même si, pour un éventuel 2e, j’aimerais beaucoup avoir un job plus sédentaire, moins en open space, pour pouvoir tirer mon lait au bureau…

Publicités

Responses

  1. J’ai l’impression que la figure du bobo sert de repoussoir, que l’on se considère beaucoup plus à gauche ou plus à droite que ce « fantasme » du bobo …
    (C’est un commentaire écrit à la va-vite, la formulation est approximative)

    • oui, très certainement. D’ailleurs, peu de gens se disent bobo 🙂 Alors que bon, c’est pas très grave non plus !
      Mon mari dit qu’il est « bobo de droite », ça lui va bien.

  2. Dois-tu te mettre dans une case ? 😉
    En vrai je comprends tes interrogations car parfois j’ai du mal à me situer sur des « échelles ». Au boulot je suis la super méga écolo un peu zarbi, avec certains potes je suis « trop » classique au point de vue familial, boulot, voiture…
    Si vos critères d’emmerdement minimum vous permettent de faire un peu niveau social et environnemental tout en ne dépensant pas trop, que demander de plus !

    Pour les études sur les couches, il y en a tout plein. Le tout est de savoir ce qui est comparé (eau, matières premières), quand (fabrication, utilisation, fin de vie) par qui (Pampers ou Couchelavable.com)…
    http://larbreabebes.free.fr/Photos/telech/These-couches-lavables.pdf
    cite déjà plusieurs études !

    Pour tirer ton lait, j’ai une copine qui le fait alors qu’elle n’est pas dans un bureau seule. Le tout est d’avoir un frigo et un lieu un peu « intime » si j’ai bien compris. Les toilettes ? Un bureau prêté par un collègue qui part manger longtemps le midi et qui a un bureau fermé ? Le local X ?

  3. J’aurais écrit pile poil la même chose que Marie… Pourquoi commenter, alors? Parce que j’aime beaucoup te lire, surtout que je trouve ton questionnement sympa.
    Et que lire des « Oh, que ma fille est merveilleuse ! » à longueur de temps, comment dire… Et ce, même si c’est sûrement vrai ! 😛
    Merci de prendre le temps de passer partager avec nous toutes ces petites bribes de votre quotidien …

    Pour le reste, bobo ou pas, maternants ou non, vous vous efforcez d’être les meilleurs parents possibles pour M., c’est tout ce qui compte… Et je suis sûre que de vous voir faire vos choix en toute conscience de cause (même si je me doute qu’il y a des jours où l’on doit se demander si vraiment, on a bien choisi) , c’est aussi ce qui fera de M. la personne qu’elle sera ! Chapeau bas !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :