Publié par : Marie | 21 décembre 2009

« Alors tu prends pas le nom de ton mari ? C’est nouveau ça ! »

Bienvenue dans la vie mariée. Je m’énervais des commentaires qu’on me faisait lorsque je préparais mon mariage, Marine a raison, ils ne cessent pas par la suite. Apparemment, mieux vaut m’armer de patience, la naissance d’un enfant semble un moment particulièrement propice pour déchaîner les foudres interventionnistes du quidam le plus innocent.

Donc en effet, je ne prends pas le nom de mon mari. D’ailleurs, vous savez quoi, mon mari non plus ne prend pas mon nom. Encore mieux, la loi prévoit que personne ne prenne le nom de personne d’autre en se mariant : loi du 6 fructidor an II, « Aucun citoyen ne pourra porter de nom ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance: ceux qui les auraient quittés seront tenus de les reprendre », donc non, ce n’est pas « nouveau ».

Au-delà de ça, pourquoi ne pas prendre le nom de mon mari comme nom d’usage, même en l’accolant au mien… Déjà, parce que ce ne serait pas joli. J’ai (en vrai) un prénom composé, si je lui adjoignais un nom composé ça deviendrait vraiment lourd. Et je ne parle même pas de l’adresse mail pro que ça me ferait !

Ensuite, parce que ce ne serait pas pratique. J’ai une tolérance très limitée aux démarches administratives, et je frémis d’horreur à l’idée de devoir prévenir la Sécu, la banque, mon employeur et je ne sais qui d’autre encore, en joignant évidemment les 10 000 photocopies qu’ils ne manqueront pas de me demander. D’ailleurs, administrations chéries, pourriez-vous m’expliquer pourquoi vous me demandez, en plus de la copie de mon acte de mariage, celle de mon livret de famille ? Ce serait pas un tout petit peu redondant cette affaire-là ?

Mais je dois avouer que, en plus de ces raisons « présentables », même aux membres de nos familles les plus conservateurs, je pense aussi que je ne suis pas la chose de mon mari et qu’il n’a pas à marquer son territoire sur moi en me faisant porter son nom, pas plus qu’en décidant pour moi de l’opportunité que je travaille ou que j’ouvre un compte bancaire (deux libertés que les femmes n’ont acquises qu’à la fin des années 1960, pour info). Nous sommes deux êtres libres et indépendants qui avons décidé de fonder un foyer, et il me semble que ce foyer que nous construisons, les valeurs que nous partageons, les enfants que nous aurons, sont plus importants pour attester de la réalité et de la solidité de notre couple que ce symbole de porter le même nom.

La seule chose ennuyeuse, en ne faisant pas comme tout le monde, c’est que nos amis qui nous ont fait des chèques pour le mariage ont un peu galéré avec l’ordre des chèques… Nous nous retrouvons donc avec deux chèques probablement pas encaissables, puisque écrits à l’intention de « M. et Mme Nomdelamèredechéri-Monnom »…

Publicités

Responses

  1. Sans déconner, tu vas vraiment le faire ?
    Oh j’adooooooooooooooooooooooore

    Bisous !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :